Vous êtes ici

Tu as 18 ans, comment faire pour profiter des 300 euros du Pass Culture ?

Publié le

07/06/2021 - 15:03

L’État expérimentait le Pass Culture depuis deux ans dans quatorze départements. Avec sa généralisation, 825 000 jeunes pourront bénéficier d’un crédit de 300 euros pour leurs dépenses culturelles. Dès maintenant les jeunes vous pouvoir s’offrir, des livres, de la musique, des expositions, des places de cinéma, des cours de danse ou d’instrument; des abonnements ou encore du matériel culturel… en utilisant une somme de 300 euros offerte par l’Etat.

L’objectif est d’inviter les jeunes adultes (au cours de l’année de leur 18ans) à s’intéresser à la culture et à soutenir la filière culturelle française.
Ce chèque culture est attribué via l’application mobile Pass Culture téléchargeable sur IOS et Android. Il suffit de s’inscrire, de créer un compte. Il n’y a pas de condition de ressources. La somme de 300 euros est disponible pendant deux ans.
Il existe cependant quelques restrictions. Le Pass Culture n’est par exemple pas valable pour des achats sur Amazon. Il sera possible de s’abonner à Deezer mais pas à Spotify. Il en est de même pour les séries et les films. Canal+, Salto ou OCS sont dans le Pass mais pas Netflix. Autre point à savoir, pour les livres numériques, les vidéos à la demande ou les jeux vidéo, les dépenses sont plafonnées à 100 euros.
À Arras, il sera donc possible de profiter du dispositif au Théâtre, au Casino, au Pharos, au Conservatoire à Rayonnement Départemental ou encore Pôle Culturel Saint-Vaast. Tout comme dans les librairies, les enseignes spécialisées dans les jeux vidéo et au cinéma.

Ajouter un commentaire

contact

Contactez-nous

Une question, remarque, ou suggestion ?
Ecrivez-nous !

Envoyez-nous un message

Mairie d'Arras

Place Guy Mollet
BP 70913 - 62022 ARRAS Cedex

Du lundi au vendredi :
8h-12h15 et 13h45-17h (18h le mercredi)
Le Service Etat Civil est fermé le jeudi matin
 

Allo Mairie
Votre Mairie joignable
7J/7 - 24H/24

Renseignements, démarches administratives, propreté, voirie, éclairage public, incivilités, dégraffitage