Vous êtes ici

D’avril à juin 1944, Arras a payé un lourd tribu suite aux bombardements alliés

Publié le

23/04/2021 - 10:22

Il y a 77 ans, Arras était frappée par de violents bombardements. Entre fin avril et mi-juin 1944, la ville est bombardée à quinze reprises par l’aviation alliée dans le cadre des opérations militaires devant conduire à la libération du pays.

Les Arrageois ont été mis à rude épreuve au printemps 1944 avec les terribles bombardements sur les installations ferroviaires. L’objectif des Alliés : entraver la communication de l’ennemi et donner le change sur le lieu du débarquement qui se prépare en secret en Angleterre.


Les quartiers environnant les gares sont gravement atteints. Le 27 avril, deux vagues de forteresses volantes font 58 victimes dont le docteur Brassart venu secourir les victimes et blessés. Après le passage d’une première vague de 36 bombardiers américains, une seconde vague surprend bon nombre d’habitants qui sortaient des abris et venaient constater les dégâts causés aux installations de la gare et aux cités des cheminots. Le bilan est lourd.


Au lendemain de ces bombardements, les dégâts causés aux installations de la gare sont tels que les autorités allemandes donnent l’ordre d’évacuer le dépôt des locomotives vers la gare de Boisleux-au-Mont.
Le bombardement du 27 avril 1944, n’est que le premier d’une longue série. Le 1er mai, les bombes alliées font 10 morts. Les Arrageois voisins de la gare se réfugient dans les abris et décident d’y résider.
Le 7 mai, une bombe explose à l’intérieur de la cathédrale. Les bombardements se succèdent les 19, 20, 24 mai. Puis le 13 juin jusqu’à ce que le feu ravage entièrement la gare.


Du 27 avril au 13 juin 1944, Arras sera bombardée à 15 reprises : 2.800 immeubles sont atteints, 255 maisons sont complètement détruites. On dénombre 111 morts et de nombreux blessés.


Des témoignages permettent de se rendre compte de ce que les Arrageois ont vécu. Ainsi, lors de la séance du conseil municipal du 6 juin 1944 sont évoqués les 14 bombardements aériens subis depuis le 27 avril 1944, soit plus d’un millier de bombes tombées sur Arras.


Comme lors du Premier conflit Mondial, Arras a payé un lourd tribu lors de la Seconde Guerre mondiale.

 

Ajouter un commentaire

contact

Contactez-nous

Une question, remarque, ou suggestion ?
Ecrivez-nous !

Envoyez-nous un message

Mairie d'Arras

Place Guy Mollet
BP 70913 - 62022 ARRAS Cedex

Du lundi au vendredi :
8h-12h15 et 13h45-17h (18h le mercredi)
Le Service Etat Civil est fermé le jeudi matin
 

Allo Mairie
Votre Mairie joignable
7J/7 - 24H/24

Renseignements, démarches administratives, propreté, voirie, éclairage public, incivilités, dégraffitage